vendredi 6 octobre 2017

Les animaux fantastiques - Le texte du film

Lecture terminée le 6 octobre 2017 : Les animaux fantastiques 
Le Texte du film de JK Rowling (Editions Gallimard)

J. K. Rowling, créatrice de la mythique saga Harry Potter, nous invite à découvrir une nouvelle ère du Monde des Sorciers, au côté du jeune explorateur et magizoologiste Norbert Dragonneau. Revivez le film écrit par J. K. Rowling avec le texte original de l'auteur : l'intégrale des dialogues, mais aussi l'action, le jeu des personnages, les descriptions des décors, les mouvements de la caméra. Une aventure épique et fabuleuse, une grande histoire de magie et d'amitié.

Dans ma pal depuis : 4 mois

Pourquoi ce livre ? Parce que c’est  dans l’univers des sorciers de Harry Potter, et qui dit Harry Potter, dit je ne peux pas résister ;) Et puis on me l’avait offert pour mon anniversaire alors …
Mon Avis : Évidemment, en tant que grande fan d’Harry Potter, je ne pouvais pas passer à côté des animaux fantastiques. Puisque l'on nous parle du monde des sorciers avant Harry Potter. C’est donc avec une totale confiance en JK Rowling et sa magie, que je me suis lancée dans la lecture du texte du film. Il m’a fallu un petit temps pour m’habituer au format du texte, à cause des termes cinématographiques (plan, ext, int, nuit …). Et justement, de part ce format, le récit est fluide, espacé et il se lit vite. L’histoire en elle-même m’a plu. Nous sommes en 1926, on rencontre Norbert Dragonneau, Jacob et leur accidentel échange de valise, qui va les emmener dans une folle aventure à la recherche des animaux fantastiques qui se sont échappés. En compagnie de Tina et sa sœur, ils vont devoir s’aider pour échapper au MACUSA. Il y a la partie sur Graves, et Croyance aussi qui est intéressante. En bref, j’ai beaucoup aimé cette lecture. Surtout le personnage de Norbert Dragonneau, le fait qu’il aide et protège les animaux fantastiques. Retrouver l’univers créer par JK Rowling, c’est comme toujours un plaisir !

+ : La couverture du livre et les illustrations à l'intérieur 



mercredi 27 septembre 2017

Rosemary's Baby

Lecture terminée le 27 septembre 2017 : Rosemary’s Baby
De Ira Levin (Editions Robert Laffont, pavillons poche)

Un cinq pièces au Bradford, en plein coeur de New York.
Rosemary et son mari Guy ont de la chance. Oh, bien sûr, il y a ces légendes à propos de magie noire : le célèbre sataniste Marcato aurait vécu dans l'immeuble. Mais les voisins de Rosemary sont si gentils ! Ils la couvent comme leur propre fille. Et voilà Rosemary enceinte ! Le jeune couple est aux anges... hélas, ce bien-être se fissure : une femme se jette par la fenêtre. Guy commence à changer. Des rêves horribles assaillent Rosemary.
Elle éprouve bientôt une terreur sourde et grandissante... ces gens étranges qui insistent pour s'occuper d'elle, que veulent-ils ? Rosemary ou son bébé 

Dans ma pal depuis : 1 semaine

Pourquoi ce livre ? J’avais vu le film il y a quelques temps et j’avais bien aimé, je me suis donc lancée dans la lecture du livre !
Mon Avis : Autant le dire tout de suite, ce livre commence d’une façon que j’aime beaucoup, pas de blabla inutile, on rentre tout de suite dans le vif du sujet. On fait la connaissance de Guy et Rosemary, un couple à la recherche d’un appartement. Ils vont recevoir un appel les informant qu’un appartement est disponible au Bramford. Le Bramford est un endroit où les appartements sont très recherchés pour leur cachet vieillot, style victorien. Ils vont y vivre. Tout pourrait se passer pour le mieux, mais la grossesse de Rosemary va compliquer les choses. Je me suis posée un tas de questions sur les Castevet, les voisins très (trop) présent, la mort de Terry, puis ce qui arrive à Hutch. Même si la vérité m’a semblé évidente, assez tôt dans la lecture du récit.  Je me suis étonnée que Rosemary ne se montre pas plus méfiante vis-à-vis des voisins, et même de Guy. En bref, j’ai beaucoup aimé cette lecture. Les pages se tournent toutes seules, c’est fluide, et le rythme s’accélère encore sur les 70 dernières pages quand Rosemary comprend enfin la vérité.  Je n’ai pas trouvé l’histoire particulièrement effrayante, mais plutôt malsaine. Surtout ce qu’a fait Guy, pour que Rosemary ait ce bébé. Cela reste une bonne histoire, sans temps morts, bien que prévisible.



lundi 18 septembre 2017

ça - T1

Lecture terminée le 18 septembre 2017 : ça 
Tome 1 de Stephen King, (Éditions le livre de poche)

Enfants, dans leur petite ville de Derry, Ben, Eddie, Richie et la petite bande du « Club des ratés », comme ils se désignaient, ont été confrontés à l’horreur absolue : ça, cette chose épouvantable, tapie dans les égouts et capable de déchiqueter vif un garçonnet de six ans…
Vingt-sept ans plus tard, l’appel de l’un d’entre eux les réunit sur les lieux de leur enfance. Car l’horreur, de nouveau, se déchaîne, comme si elle devait de façon cyclique et régulière frapper la petite cité.
Entre le passé et le présent, l’enfance et l’âge adulte, l’oubli des terreurs et leur insoutenable retour, l’auteur de Sac d’os nous convie à un fascinant voyage vers le Mal, avec une de ses œuvres les plus amples et les plus fortes.


Dans ma pal depuis : /

Pourquoi ce livre ? On ne présente plus le livre culte « ça » de Stephen King, et pourtant je ne l’avais encore jamais lu. J’ai profité de la nouvelle édition avec l’affiche du film pour me lancer !
Mon Avis : Parlons franchement, c’est avec appréhension que je me suis lancée dans cette lecture. Je dois bien avouer, que j’ai un peu la phobie des clowns. Alors, en commençant ce livre, je me suis dit « mais dans quoi tu t’embarques ? ». Au final ? J’ai eu une frousse INEXISTANTE ! Plus sérieusement, à quel moment j’aurais dû être effrayée ? Je n’en n’ai pas la moindre idée. Il y a certains passages qui sont un peu écœurant notamment sur la fin, plus qu’effrayant !Alors oui dès les premières pages on rencontre Grippe-sou en même temps que Georgie, et ce qui lui arrive est assez atroce. On le recroisera d’ailleurs plus tard dans le récit, avec les nombreux autres personnages sans qu’aucune fois je n’ai ressenti ne serait-ce que l’ombre d’une frayeur. Alors il est vrai que le clown n’est pas qu’un clown, ça y joue peut-être aussi. Outre le fait que je m’attendais à frissonner, le reste de l’histoire est assez intéressante. Une critique de la société, des gamins qui vont se lier d’amitié grâce ou à cause de leurs petites différences, qui sont harcelés et martyrisés par des fortes têtes. Une façon de dénoncer ce que la nature humaine peut avoir de mauvaise. Ces enfants qui se retrouvent toutes ces années après, croyant avoir laissé leur passé derrière eux. En bref, j’ai bien aimé cette lecture, mais je m’attendais à avoir vraiment peur. Et pas du tout ! Ce qui m’a fait rester sur ma fin, mais les 300 dernières pages sont beaucoup plus prenantes, et vu la fin je ne peux que vouloir lire la suite ! On peut dire que l’auteur a su nous passionner au bon moment ! 


mardi 5 septembre 2017

Outlander - T2

Lecture terminée le 5 septembre 2017 : Outlander
Tome 2 : Le talisman de Diana Gabaldon (Editions j'ai lu)

1968. À la mort de son mari, Claire Beauchamp emmène sa fille en Écosse, sur les lieux mêmes où, vingt ans plus tôt, elle a vécu d'extraordinaires aventures...
Des aventures qui, dans ce second tome, vont conduire Claire et Jamie dans le Paris du siècle des Lumières. Leur but ? Empêcher Charles-Eduard Stuart d'accéder au trône, un événement qui marquerait le début d'une répression sanglante dans les Highlands. Mais dans leur course effrénée, le couple découvrira à ses dépens qu'on ne peut modifier le cours de l'histoire impunément...

Dans ma pal depuis : Quelques semaines

Pourquoi ce livre ? Le 1er a été un coup de cœur, donc j'ai retrouvé avec plaisir Claire et Jamie <3
Mon Avis : Ayant adoré le 1er tome, c’est confiante et avec enthousiasme que je me suis lancée dans le second. Au début, j’ai été un peu surprise de ne pas retrouver Claire et Jamie, là où nous les avions laissés à la fin du premier tome, mais en 1968. Pas de Jamie, mais Claire est en compagnie de Brianna, sa fille, adulte, alors qu’on l’avait laissée enceinte. Elle va demander de l’aide à Roger, le fils du révérend, afin de savoir avec certitude ce qui est arrivé à Jamie. Jusque là, c’était plutôt bien partie. Et avec la deuxième partie, on retrouve enfin Jamie, et avec Claire, ils continuent leur route. Mais loin de l’Écosse, en France à Versailles, le temps m’a paru longuet. Bien loin des Highlands et de ce que j’avais aimé dans l’Écosse. Du moins pendant les 200 premières pages. Après les avoir dépassées, j’ai retrouvé l’engouement que j’avais eu à la lecture du précédent tome. Il faut dire qu’il arrive toujours un tas de choses à Claire et Jamie (Randall, le duel, Fergus, le bébé …). L’auteure ne nous épargne rien, et la vie pour les personnages n’est pas rose. J’ai adoré retrouver l’Écosse, et Lallybroch, Jamie avec sa sœur et son beau-frère. En bref, ce fût finalement un coup de cœur. On lit, on vit au rythme des aventures de Claire et Jamie. On est heureux quand ils se retrouvent, triste pour eux face aux épreuves qu’ils doivent surmonter. C’est là, la véritable force de cette saga, les émotions que l’on ressent et l’attachement aux personnages. Je lirai bien sûr la suite, rapidement je pense.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...